lundi, mars 27, 2006

La vie profonde

Anna de NOAILLES

Être dans la nature ainsi qu'un arbre humain,
Étendre ses désirs comme un profond feuillage,
Et sentir, par la nuit paisible et par l'orage,
La sève universelle affluer dans ses mains !

Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,
Boire le sel ardent des embruns et des pleurs,
Et goûter chaudement la joie et la douleur
Qui font une buée humaine dans l'espace !

Sentir, dans son coeur vif, l'air, le feu et le sang
Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre.
- S'élever au réel et pencher au mystère,
Être le jour qui monte et l'ombre qui descend.

Comme du pourpre soir aux couleurs de cerise,
Laisser du coeur vermeil couler la flamme et l'eau,
Et comme l'aube claire appuyée au coteau
Avoir l'âme qui rêve, au bord du monde assise...

-------------

Je tombe dessus a l'instant, j'aime beaucoup ce poeme.
Bien a l'image de mon WE (de ma vie ?) .
Chaos, bordel, changeant.

La tete entre Ici et l'Allemagne.
Deux jours a Olstszyn,
Vendredi-samedi.
Le son fait place a de calmes moments
Regarder bruler un feu de cheminee et finir un verre de rouge.
Sortir jusqu'au petit matin.
Mazurie, lacs.
Se ballader au milieu de cette belle campagne polonaise.
Derniere soiree au Madame.
Les huissiers sont arrives aujourd'hui a 11H. C'est ferme.
Ce matin reunion et costume.
Techno dans la tete

Chaos, bordel, changeant.

---------------
Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,
Boire le sel ardent des embruns et des pleurs,
Et goûter chaudement la joie et la douleur
Qui font une buée humaine dans l'espace !

Sentir, dans son coeur vif, l'air, le feu et le sang
Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre.
- S'élever au réel et pencher au mystère,
Être le jour qui monte et l'ombre qui descend.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home