mardi, décembre 13, 2005

La Pologne et les putes, hors les poncifs (2)

Moi j’ai bien l’impression des les traquer un peu les polonais et leurs histoires de putes (déjà en septembre, j’écrivais ceci)… Mais enfin quand même. Ils le cherchent aussi un peu… (Je n’avais meme pas évoqué ceci, cela, ni même, plus erieursement cette prostitution voyante, importante et miséreuse)

Donc la dernière en date un Eurodéputé (Samoobrona mais devrais-je encore le signaler) aurait violé une prostituée, française (détail), à Bruxelles (important : notes de frais ?)
Puisqu’elle refusait les rapports non protégés et que môôssieur le député refusait de se coiffer d’un préservatif, il préféra la contraindre physiquement au rapport sans capote...
L’affaire est en cours, la plainte a été jugée recevable mais gardons nous toutefois de jugements trop hâtifs… Présomption nom de nom.

Par contre la remarque de Lepper (boss du sus-dit EMP) quand on l’interrogea sur les affres de son clan : il se contenta de lâcher tout sourire, (plein de cette bonté chrétienne dont ses partenaires gouvernementaux se réclament???) :
« Tiens, donc on peut violer un pute …? »

Aller une bonne nouvelle quand même (ou pas trop mauvaise)… Un europhile à la tête de la diplomatie polonaise… Ca change un peu.
(Petit euphémisme tout de même … la campagne antisioniste était belle et bien une campagne antisémite.) Ce qui n’enlève rien au personnage, voire le grandit.
Ils furent beaucoup a partir. Très peu à désirer, encore, res(is)ter.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home